⚠ COVID 19 : OUR TEAM IS HERE TO HELP YOU OVERCOME THIS CRISIS.

Monde agricole : 3 exemples de technologie connectée au service des agriculteurs

Monde agricole : 3 exemples de technologie connectée au service des agriculteurs

La technologie connectée adaptée au monde agricole se déploie de plus en plus en France. Il faut dire que l’agriculture connectée fait dorénavant partie des solutions de développement et d’amélioration des exploitations sur tout le territoire. Afin de mieux comprendre comment les agriculteurs utilisent ces données au quotidien, nous allons nous intéresser à 3 modèles d’agriculture connectée : les capteurs de silos et la gestion des stocks qui en découle, la météo et la régulation de l’eau dans les parcelles agricoles, et enfin, les produits phytosanitaires avec la mise en place et le suivi des traitements.

Alors qu’internet a permis à ces 3 technologies de se développer de façon exponentielle et qualitative, ces dernières ont rapidement suscité un intérêt grandissant chez les agriculteurs. Ceux-ci ont donc dû apprendre à gérer leurs parcelles, leurs stocks, et même leurs élevages bien différemment d’il y a quelques années. Aujourd’hui, ils sont nombreux à pourtant faire confiance à ces données numériques, que peu imaginaient s’appliquer au monde de l’agriculture.

Alors que les stocks des silos sont gérés automatiquement, que les prévisions météo se sont affinées, et que la consommation des traitements chimiques est de mieux en mieux maîtrisée, découvrons plus en détail ce monde de l’agriculture connectée.

3 exemples d'agriculture connectée-1

Les capteurs de silos connectés pour l’agriculteur et la coopérative agricole

Les capteurs de silos connectés font partie des plus beaux exemples d’agriculture numérique. Ils permettent de :

  • connaître à tout moment le stock présent dans chaque silo ;
  • prévoir la consommation de produits des 4 prochains jours ; 
  • déclencher une livraison automatique ; 
  • supprimer tout risque de rupture de stock ;
  • inclure les données dans le logiciel de gestion de l’entreprise ;
  • intégrer de nouveaux indicateurs clés de performances (KPI).

Connectés à une application, ces capteurs envoient leurs données via le réseau internet, avant que l’agriculteur ne les reçoive directement, grâce à une application installée sur son téléphone portable. Cette agriculture connectée aide l’exploitant dans la gestion quotidienne de ses cultures et de son bétail, que ce soit pour les semences, les produits phytosanitaires présents dans les silos, les médicaments ajoutés à l’alimentation, etc. 

Les données des capteurs remettent des informations précises sur l’état des stocks, et l’application permet de déclencher une livraison automatique d’un simple clic, dès que le stock d’un silo est trop bas. Cette anticipation évince donc tout risque de rupture d’approvisionnement, et alerte l’agriculteur en cas d’utilisation anormalement élevée sur l’un des silos.

La météo et la gestion de l’eau au service du monde agricole

L’agriculteur a besoin de connaître la météo de façon ultra locale, c’est-à -dire limitée au périmètre de ses parcelles. Toutefois, les prévisions météo ne s’arrêtent pas uniquement au temps qu’il va faire, puisque d’autres éléments ont également leur importance dans le monde agricole. C’est par exemple le cas avec :

  • le temps actuel sur une parcelle donnée et les prévisions à plusieurs jours ;
  • l’hygrométrie, à savoir le taux d’humidité dans l’atmosphère ;
  • la température extérieure ; 
  • la vitesse et l’orientation du vent ; 
  • l’humectation des cultures ; 
  • l’humidité du sol, ainsi que la salinité et la température de celui-ci.

Il faut savoir qu’une partie de ces données est notamment remise par le service agriculture de Météo France, car leur plateforme permet de mieux délimiter un secteur et de recevoir des informations très précises sur la météo de celui-ci. 

A noter que l’hygrométrie, l’humectation des cultures, la vitesse du vent et l’humidité du sol font eux aussi appel à des outils de l’agriculture connectée, à l’image de ces derniers : 

  • le pluviomètre connecté, une station météo implantée près des cultures, qui mesure le cumul de pluie, la température sèche et humide, l’humidité ambiante, et le point de rosée ;
  • l’anémomètre connecté, qui s’inscrit en complément du pluviomètre, afin de mesurer la vitesse et l’orientation du vent ou même les rafales ;
  • les capteurs d’humectation, qui mesurent l’humectation, la température de l’air, l’hygrométrie, le point de rosée, et la température humide au niveau des feuilles des cultures.

Ces 3 outils et capteurs sont complémentaires les uns des autres, en sachant que les données recueillies sont toujours envoyées via le réseau internet. L’agriculteur peut donc vérifier à tout moment le besoin en eau de ses cultures, ainsi que le traitement préventif à appliquer ou le degré de protection nécessaire pour ses cultures.

3 exemples d'agriculture connectée-2

La régulation des produits phytosanitaires dans le secteur agricole

La réglementation sur l’environnement impose la tenue d’un cahier de cultures, qui précise entre autres l’emploi de produits phytosanitaires sur les parcelles de l’exploitation agricole. Aujourd’hui, il existe des outils de gestion connectés, qui récupèrent les données fournies par l’agriculteur et facilitent la tenue de ces registres. Cela permet donc de connaître en temps réel le contenu du cahier de cultures, mais surtout de mettre en place un programme phytosanitaire plus respectueux de l’environnement

Alors que l’agriculteur peut être contrôlé à tout moment par les autorités compétentes, ce dernier doit être en mesure de présenter les registres d’épandage de produits phytosanitaires tenus jusqu’au jour concerné. Par son innovation technologique, l’agriculture connectée joue donc un rôle déterminant dans le quotidien de l’agriculteur et facilite son travail, en lui permettant d’accéder à une application mobile installée sur son téléphone portable. Il peut ainsi se connecter depuis ses parcelles ou son tracteur. 

Dans le cadre de la protection de l’environnement, les données récoltées aident à la prise de conscience de l’utilisation, parfois massive, des produits de traitement des cultures. Les acteurs de la profession peuvent donc mieux réguler leur consommation et participer à la préservation des écosystèmes.

Une application de gestion des produits phytosanitaires permet notamment de : 

  • tenir à jour le cahier de cultures ; 
  • enregistrer le traitement des cultures ; 
  • noter les transactions entre l’agriculteur et son distributeur dans le cadre d’un usage professionnel ;
  • contrôler les stocks de ses produits ; 
  • surveiller les consommations par parcelle, les doses délivrées, et la traçabilité des produits ;
  • télécharger toutes les données dans un tableur.

Il existe également un système numérique de gestion des entrées et des sorties pour les produits sanitaires, jusqu’à l’élimination contrôlée des emballages vides. Ce suivi est par exemple assuré par des puces RFID apposées sur chaque emballage.

L’agriculture bénéficie donc largement des nouvelles technologies, tant dans la gestion de l’environnement, que dans l’anticipation des besoins des professionnels du secteur. L’agriculteur, en faisant le choix de l’agriculture connectée, réalise d’importantes économies, mais gagne également du temps et allège sa masse de travail, tout en bénéficiant d’informations et de données de qualité.

Nous vous recommandons ces autres pages :

DEMO PLATFORM ACCESS

Click below to get an access to the demo platform of Nanolike solution for IBC or SILO monitoring.

IBC DEMO PLATFORM

Fill this form to receive your credentials to access to the demo platform of Nanolike solution for IBC monitoring

SILO DEMO PLATFORM

Fill this form to receive your credentials to access to the demo platform of Nanolike solution for SILO monitoring

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website.

Discover our use case for silos

Please enter your information below to download our use case.

Discover our use case for chemical distribution

Please enter your information below to download our use case.

happy to see you again !

We saw that you’ve visited our website for the second time. Feel free to contact us by writing below your name, phone number or email.

get in touch

Tell us what’s your name and how we can reach out to you and a member of our team will get in touch with you as soon as possible.